De l’intérêt de prendre soin de ce que l’on ingère…

Votre corps va réagir (positivement, ou non) à ce que vous allez lui faire ingérer. En s’alimentant en quantité et en qualité, vous allez maximiser les effets de l’entrainement.


Rien ne sert de s’entrainer avec soin si c’est pour vous enquiller un mauvais sandwich de chez Ronald à peine votre session terminée…

Quelques règles simples, par ordre de difficulté :

Ce n’est pas ce que vous devriez manger qui est important, mais plutôt ce que vous ne devriez pas manger…

  • évitez les boissons sucrés et ne consommez pas de plats préparés ;
  • mangez des fruits et légumes frais et de saison (bio si vous voulez, c’est encore mieux pour l’environnement – quand ça ne vient pas de l’autre bout du monde) ;
  • consommez des produits naturels ;
  • cuisinez ;
  • détournez-vous des produits transformés ;
  • fuyez autant que possible les supermarchés et la grande distribution (vous ne vous en porterez que mieux).
Un grand merci à Martin et à Équilibresse pour l’illustration !
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En suivant ces recommandations, vous allez couvrir de manière naturelle vos besoins essentiels en matières grasses, en fibres, en vitamines et en minéraux (et éviter d’engraisser l’agro-industrie). Vous allez ainsi favoriser la récupération, la croissance et le développement de votre flore intestinale. Vous allez vous sentir mieux dans votre corps, et probablement aussi dans votre tête, ce qui va influer sur vos performances physiques.

Si vous lisez l’anglais, je ne peux que vous recommander la lecture de l’excellent site de Tom Herbert, usefulcoach.

Peut-on encore parler de “bière de récupération” ?